La nuit des anges d’Anna Tomasi

Un grand merci @Bepolar et aux éditions Prélude pour cet envoi, j’ai passé un très bon week end!

Petit résumé:

Alice, jeune mère divorcée, décide après dix ans d’absence de revenir à Perros Guirec, la ville de son enfance. Elle espère en profiter pour retrouver sa famille, des paysages familiers, et laisser derrière elle un passé douloureux. Mais dans ce coin de Bretagne chargé de souvenirs, l’angoisse s’installe rapidement : ses parents sont devenus des étrangers, son amour de jeunesse est obsédé par l’enlèvement de sa sœur, qui a eu lieu vingt-cinq ans plus tôt, et les visages jadis connus ne sont plus que des fantômes. Bientôt, c’est toute la ville qui est secouée d’un vent de panique avec la disparition d’une fillette. Le début du cauchemar pour Alice, embarquée malgré elle dans une enquête à double vitesse, entre le passé et le présent…

Mon avis sur l’ouvrage:

Je referme à l’instant ce roman et j’ai l’impression d’être en Bretagne, face à moi la côte de granit rose, Ploumanach’… et voilà, j’ai envie de partir en Bretagne, c’est malin!

Trêve de plaisanterie, hormis le cadre idyllique, ce thriller, léger (pour ceux qui n’aiment pas trop le gore, vous pouvez y aller), est très bon. J’ai hésité sur les premiers chapitres mais finalement, je suis tombée dedans et il m’a fait mon week-end!

Alors, j’ai lu, oui c’est cliché, ça fait série TV… je vais dire, oui, ça ferait une bonne série TV, c’est clair sauf que pour une fois, ce jugement n’est pas péjoratif, au contraire, je n’ai pas lu un scénario, j’ai lu un roman à la fin duquel, je me suis dit « punaise, en téléfilm de l’été, ça ferait un carton » (même si je vous le rappelle, je ne regarde pas la TV… sans commentaires).

Les personnages sont sympas, on se méfie de certains, et même si il existe indéniablement un schéma très classique, les ex, les chieurs, les gays… ça fonctionne quand même sans qu’on est l’impression de relire un truc déjà vu.

L’histoire suit ce schéma classique mais, à nouveau ça matche et ça ne gêne pas. J’hésitais sur le meurtrier, les indices sont là, le suspens aussi grâce aux transcriptions d’un rapport psy, on a le doute. Alors oui, il faut aussi accepter de ne pas décortiquer, mais de se laisser porter par les évènements. Finalement, juste de lire pour se détendre sans se prendre la tête et ça fait du bien.

J’ai passé un très bon moment, un très bon roman.

Publié chez Préludes

Lu du 2 au 3 avril 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s