La saga des sept sœurs de Lucinda Riley

Je vous propose de retrouver ici mes critiques de la saga des sept sœurs de Lucinda Riley. Une auteure que j’apprécie beaucoup et dont je regrette beaucoup la disparition. Ses romans, de vrais feel good, des sagas familiales toujours bien construites, je vous invite, et à découvrir cette saga mais aussi ses autres romans.

Tome 1: Maïa

Petit résumé:

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leur origine.

Mon avis sur l’ouvrage:

Je me suis lancée avec bonheur dans ce premier tome et c’est vraiment sans regret, j’aime beaucoup les romans de Lucinda Riley et j’y ai retrouvé tout ce qui me plait: des personnages sympathiques qu’on apprécie, des histoires bien construites avec beaucoup de cohérence et de la magie, du dépaysement total.

Bien entendu, je ne vous dévoilerai pas où se situe l’intrigue, je vous laisse le découvrir en ouvrant ce roman mais nous allons partir à la découverte des origines de Maïa, la première des sept sœurs. Petit tour dans le passé et grandes émotions en découvrant l’histoire de ses ancêtres, de sa famille, entre amour et tragédie, on vibre d’émotions à chaque page.

J’ai dévoré ce roman et j’ai quitté avec difficultés la première sœur mais je crois que je vais très vite me plonger dans l’histoire dans la seconde….

Publié chez Le livre de poche

Lu du 19 au 20 septembre 2021

Tome 2: La sœur de la tempête

J’ai craqué, je me suis plongé dans la suite des aventures des sept sœurs avec la découverte de Ally….

Petit résumé:

Alors qu’elle s’apprête à participer à l’une des courses en mer les plus exigeantes du monde, Ally apprend la nouvelle de la mort soudaine et mystérieuse de son père adoptif et retourne à la hâte auprès de ses soeurs dans leur maison familiale, une magnifique demeure sur le lac Léman. Elle est aussi, à leur insu, impliquée dans une histoire d’amour passionnée… À la suite des événements douloureux qui en découlent, Ally quitte sa vie sur la mer pour suivre les indices laissés par son père. Ceux-ci la mènent en Norvège où, au coeur de paysages à la beauté glacée, elle découvre peu à peu ses racines – et comment son histoire est inextricablement liée à celle d’une jeune chanteuse inconnue, Anna Landvik, qui vivait là 100 ans plus tôt…

Mon avis sur l’ouvrage:

Quel plaisir de plonger dans cette nouvelle histoire! Partons cette fois ci en Norvège avec Ally, à la recherche de ses origines.

L’histoire repart du début avec la mort de Pa Salt mais nous le vivons du point de vue d’Ally et c’est un nouveau roman qui débute. C’est très bien fait. Bien sûr, la construction est sans surprises car on devine certains évènements marquants de la vie d’Ally, c’est une évidence et on plonge dans le passé dans l’histoire inconnue de sa famille mais je me laisse prendre au jeu à chaque fois et j’aime ça.

Parfois peut être un peu long où bien trop cousu de fil blanc, il n’en demeure pas moins que ça ne me gêne pas parce que c’est ce que je recherche en ouvrant un livre de Lucinda Riley. Je voyage et je profite et j’ai envie de rencontrer ses personnages, ils prennent vie et je ne veux pas les quitter, est ce que ce n’est pas l’essentiel?

Publié chez Le livre de poche

Lu du 22 au 26 septembre 2021

Tome 3: La sœur de l’ombre

Petit résumé:

Star d’Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa soeur CeCe.
Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l’indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu’elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu’elle ne maîtrise pas l’entraînent à Londres, dans la maison de l’une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel.
Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l’échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu’un mystérieux gentleman lui révèle ce qu’elle a cherché durant toute sa vie…

Mon avis sur l’ouvrage:

La troisième sœur que l’on découvre, c’est Star, la sœur timide, effacée, qui parle peu, qui se cache derrière Cece. J’avais hâte de découvrir qui elle était vraiment et qu’elle était son passé. Plus « soft » que les deux précédents, c’est en Angleterre que nous resterons, au milieu des livres et des secrets.

Si j’ai dévoré ce roman, je le trouve à l’image de la sœur qu’il dévoile, un peu effacé. Il n’a pas d’exotisme, peu d’action et les révélations sur Star sont aussi à son image, simple et sans fioritures. J’aurais préféré qu’elle se révèle plus et qu’elle éclose finalement.

ça reste une très bonne lecture mais je l’aurais aimé plus « bousculante » pour son héroïne.

Publié chez Le livre de poche

Lu du 26 au 27 septembre 2021

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s