Un flic bien trop honnête de Franz Bartelt

J’avais adoré Ah ! les braves gens du même auteur et c’est avec plaisir que je me suis jetée dans celui ci, certaine de retrouver un thriller totalement décalé! Un grand merci à Bepolar et aux 2ditions du seuil pour cet envoi.

Un tueur qui contente de tuer se comporte comme un employé des abattoirs municipaux. Ce n’est qu’un vague technicien de surface, il efface une vie comme un laveur de carreaux enlève une tache sur une vitre.

Petit résumé:

Dans une petite ville de province, un assassin prolifique terrorise les arrêts de bus et les passages piétons : plus de quarante cadavres sont à déplorer. Quatre ans que l’inspecteur Gamelle, dépressif et fraîchement largué, ainsi que le bourrin, son adjoint cul-de-jatte, pataugent dans la semoule. Quatre ans que les astres refusent de s’aligner pour leur donner une piste. Sacré Saturne !

Bien loin de laisser tomber l’affaire, Gamelle sera amené à se poser les mauvaises questions, à se méfier des bonnes personnes et à suivre les idées saugrenues d’un aveugle particulièrement intrusif…

Un trio inattendu dans un polar burlesque où Franz Bartelt nous séduit avec son style incomparable.

Mon avis sur l’ouvrage:

Bon, malheureusement, je n’ai pas accroché à l’histoire. C’est toujours décalé à souhait et ça, j’adore mais là, j’ai trouvé ça assez plat finalement. Je n’ai pas été embarquée me doutant dès le départ de bien des choses et du coup, ça n’a pas été une surprise du tout, bien au contraire.

Peut être que, pour moi, il y a eu une limite de franchie dans le décalé qui ma fait que plutôt que de voir du burlesque et du comique de situation, j’y ai vu du ridicule poussé trop loin. Entre un tueur en série qui sévit depuis 4 ans, un flic cul de jatte et l’aveugle sans parler de Justine, c’était too much et je n’ai pas adhéré.

je me raccroche aux branches, il est très bien écrit, dans un style bien à lui mais ça ne fait pas tout et voilà, je passe à côté et encore, je ne vous parle de la fin que j’ai du relire deux fois pour être sûre de comprendre… Vivement le prochain…

Lu du 6 au 8 mai 2021

Publié aux éditions Seuil

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s